Home Quebec Les Fantômes de Louise
Quebec - May 4, 2009

Les Fantômes de Louise

Grâce à une amie,  j’ai eu la chance de connaitre la directrice de Guidatour, Madame Louise Herbert, une femme d’une qualité humaine extraordinaire. Louise est guide touristique, et travaille beaucoup pour le tourisme montréalais, en effet, son tour Les Fantômes de Vieux Montréal est très connu. Elle nous transporte dans le fascinant monde de la « petite nation » avec ses légendes, ses crimes, ses témoignages, ses possessions et histoires cachées, qui ont captivés toute mon attention.

Le Vieux-Montréal, que j’adore garde secrètement une ressemblance avec des images des châteaux coloniaux de Cartagena de Indias, une ville fortifiée en Colombie. Également, je crois que pour aimer la ville où on demeure, il faut explorer chaque endroit, quartier, resto, tour, etc et puis, profiter de ce que nous avons devant les yeux. J’ai souvent constaté, en Colombie par exemple, que les étrangers connaissaient mieux notre pays que la plupart de colombiens. Maintenant que j’habite ici à Montréal j’essaie continuellement de découvrir quelque chose de nouveau, alors, le résultat est magnifique!

Comme vous allez le constater, les guides de Guidatour sont des passionnés de la ville. Ce qu’ils veulent, c’est partager leurs connaissances, mais surtout, nous faire apprécier ce moment spécial que vous passez avec lui ou elle.

Rencontre Rigolo!

N.G. Comment décrivez-vous le charme du Vieux- Port?

Louise Herbert : Le Vieux-Montréal est le berceau de cette grande métropole. C’est en ces lieux que le Sieur de Maisonneuve et Jeanne Mance sont venus établir la colonie, nommée tout d’abord Ville-Marie. Recelant de multiples trésors architecturaux des 18eet 19e siècles, le Vieux-Montréal est un endroit charmant et sécuritaire que l’on se doit d’explorer à pied, de jour comme de soir, on peut facilement y passer une journée complète sans s’ennuyer. Après avoir été une ville française, Montréal devint une cité anglaise. Située en Amérique, elle était en compétition avec les grandes villes américaines au 19e siècle. Il n’est donc pas étonnant que certains de ses édifices s’inscrivent dans une lignée américaine, tel le Marché Bonsecours, qui rappellent les marchés publics multifonctionnels américains, tel le Quincy Market de Boston.

N.G. Comment se déroule la Chasse aux Fantômes?

Louise Herbert : À la tombée de la nuit, notre groupe se retrouvé à la Place d’Armes et, munis d’un drapeau, d’une lanterne et d’un plan, nous partons à la recherche des fantômes cachés dans les petites rues du Vieux-Montréal. Chaque fois que nous découvrons un fantôme, ce dernier nous raconte son histoire, un peu sordide pour certains, je l’avoue, mais toujours interprétée de façon formidable… à nous en donner la chair de poule!

N.G. Qui sont les interprètes de ces personnages?

Louise Herbert : Les fantômes sont personnifiés par des acteurs professionnels. Non seulement portent-ils costumes et maquillages, mais ils s’imprègnent de l’époque et du personnage.

N.G. Qui était Pierre Lefèvre?

L.H. Le fantôme de Pierre Lefèvre, il est mort en 1735. Nous avons eu des frissons en l’entendant décrire comment le brodequin, un instrument de torture utilisé en Nouvelle-France, perforait la peau et fracturait les os. Époque particulière que celle-ci : on allait jusqu’à torturer les morts!

N.G Et Mary Gallagher?

Louise Herbert : Mary a été tuée le 26 juin 1879. Sa meilleure amie, Susan Kennedy, l’a assassinée de 38 coups de hache et lui a coupé la tête. Tout ça pour un homme! Alors, tous les sept ans, elle revient hanter les rues à la recherche de sa tête.

N.G. Comment se déroule le tour des Légendes et histoires?

Louise Herbert : Toujours en soirée, Légendes et Histoires est un circuit présenté en compagnie d’un étrange raconteur d’histoires. Cette activité est totalement différente d’une visite guidée. Pendant 90 minutes, l’animateur nous présente des légendes, nous parle de phénomènes insolites et nous raconte des anecdotes de maisons hantées. C’est une façon tellement différente et originale de voir le Vieux-Montréal illuminé! Cette activité est aussi un prétexte pour découvrir les modes de vie d’autrefois.

N.G. Comme par exemple?

Louise Herbert : Saviez-vous qu’il était recommandé de ne pas se laver? En effet, l’eau était considérée néfaste pour la santé car elle ouvrait les pores et rendait les individus plus vulnérables aux maladies. Les parfums et les perruques servaient donc à masquer les odeurs et les saletés! Et vous serez étonnés d’apprendre que les pendaisons publiques au Champ-de-Mars étaient très populaires. Fait intéressant : plus des deux tiers de la foule était composée de femmes et d’enfants. Belle leçon d’éducation pour les enfants désobéissants!

N.G Finalement, où pouvons-nous trouver plus d’information?

Louise Herbert :Vous pouvez obtenir plus d’informations sur le site Internet de Guidatour : http://www.guidatour.qc.ca/ La chasse aux fantômes est offerte tous les vendredis du 3 juillet au 28 août 2009. Quant à la visite Légendes et histoires du Vieux-Montréal, vous pouvez la suivre les mercredis, jeudis, samedis et dimanches du 4 juillet au 30 août 2009. Quelques dates sont aussi disponibles en septembre et octobre. La visite Les trésors de la Cité, est offerte les fins de semaines de mai et de juin et tous les jours du 27 juin au 11 octobre. Le point de rencontre est devant la Boutique du Parvis de la basilique Notre-Dame et les billets y sont en vente, 15 minutes avant le départ.

Photos : Guidatour.

Édition: Céline & André FrancheRemerciements spéciaux : Luise Herbert & Guidatour

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Ya basta de satanizar a Corea del Norte (1 parte)

Email @NataliaGnecco¿Hay que tener miedo de Corea del Norte? ¿Es loco su dir…