Home Poesía Patience
Poesía - April 15, 2007

Patience

Patience, quelle vertu incroyable
Elle arrive, elle part  comme le vent
Tranquille, mais inaccessible 
Sans visage, sans peur, sans douleur
Si seulement je pouvais l’avoir

Mes jours seraient plaisants
Mon esprit flotterait  dans mon corps
Il n’y aurait  pas d’espace pour le désespoir
Mes pensées fuyaient prématurément
Sans laisser de traces

Nonobstant, le futur se moque
Le passé s’incruste
Le présent annonce jusqu’ à des petits moments d’espérance
Pas de changement…

Peut-être que toutes les batailles sont inutiles
Que la vie ne coûte rien 
Parce que des frustrations apparaissent  meilleures que des réussites
A la fin, le destin dira qui sera  le gagnant

Ce n’est pas nécessaire ni de souffrir ni de s’inquiéter,
Puis  la patience  est docile et sauvage
Impossible de plaire… 
 Il faut l’attendre !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Ya basta de satanizar a Corea del Norte (1 parte)

Email @NataliaGnecco¿Hay que tener miedo de Corea del Norte? ¿Es loco su dir…