Home Cultura Dalida toujours vivante à Montréal.
Cultura - March 3, 2011

Dalida toujours vivante à Montréal.

Montréal, est une ville de rencontres. Après un  rendez-vous à Radio Canada, j’ai pris la rue Ste Catherine vers l’est pour aller prendre un petit café et grignoter quelque chose. Je suis entrée,  par hasard,  dans une boulangerie très sympa. Au premier regard,  j’ai été vraiment étonnée de voir partout la magnifique image de Dalida, une des artistes les plus récompensées du show biz.

Quels souvenirs merveilleux j’ai eu dans cette boulangerie!  Dalida était une chanteuse et une actrice d’origine italienne. Elle a particulièrement chanté et joué en français mais aussi en italien, en arabe,  en anglais, en espagnol et en allemand. Son  vrai nom était  Yolanda Cristina Gigliotti, née le 17 janvier 1933 au Caire, en Égypte.  Elle avait  l’espoir de faire carrière  au cinéma, mais elle découvre plus tard sa vraie vocation  et   s’oriente vers la chanson, et elle vendra  125 millions de disques.  Dalida s` est  suicidée le 3 mai 1987 à Paris en ingérant des barbituriques.

Intriguée,  j’ai demandé qui était  le propriétaire de la boulangerie La Mie Matinale.  Je buvais  mon café en écoutant  les chansons de Dalida et après quelques minutes,   Régis est venu me rencontrer, j’ai donc eu la chance de parler avec  un ami intime de Dalida. Celui-ci  lui a offert un  vrai cadeau : garder sa mémoire  toujours vivante. En effet, la Mie Matinale  c’est une boulangerie qui est devenue un temple à la mémoire de Dalida.

Régis, un gars très sociable et gentil m’a raconté qui il était un bon ami de Yolanda ou Dalida. Ses parents habitent à Paris, à Montmartre,  sur la  rue Orchampt . «  Dalida  était une cliente de mes parents » dit  Regis qui  adore Dalida, son amie, sa voisine.  Il était aussi très proche de son frère Orlando et  il est allé mangé chez eux souvent,   Dalida lui a donc donné des photos, des souvenirs, de lettres, de CD’s, et aussi des lunettes de soleil. Tous ce qu’on peut voir et écouter  dans la boulangerie de Régis c’est original, et appartenait  à sa célèbre  amie.

« Je pense qu` à travers sa musique,  les gais se retrouvent un peu;  dans ses chansons, elle parlait d’amour, de nostalgie,  de tristesse, et pour nous c`est toujours comme ça. Tu  es entouré  de plein de  monde, tu brilles, mais si tu n’es pas en couple, quant tu es seul, tu est vraiment  tout seul…. En Europe,  Dalida c’est la marraine des gays. Je me souviens qu’elle était la première  femme qui a  ramassée des dons pour le Sida, elle a chanté pour cette cause.  C’était très touchant pour les gens de notre communauté.

Régis  affirme que Dalida était une personne très généreuse,  c’est une qualité qu` il n’oubliera jamais, elle achetait des chocolats pour tous les gamins de Montmartre et pour elle seulement une demie baguette. « Elle était cheap pour elle, mais tellement généreuse pour les autres. Disons que  si tu  avais voulu de entrer  chez elle,   elle t’aurait ouvert la porte »

Dalida  aimait beaucoup les parents de Régis et quand il parle de l’artiste  son visage et ses yeux s’illuminent, il l’admirait profondément. Selon Régis, Dalida  était très connue à Montréal et les gens se souviennent encore d `elle. Elle a commencé sa carrière au Québec avec énormément d’acceptation du public. «  Elle est venue au Québec pour la  dernière fois en 1986, et je me rappelle  a que la chanson  Femme était un hit à cette époque.  La chanson disait qu’elle était  la maîtresse d’un homme;  Dalida était plus avant-gardiste et c’est pour cela qu`elle reste  toujours dans la,  mémoire des gens. En Europe il y a une rue qui porte son nom, sa tombe est le troisième monument les plus visité de Paris »

En plus, Dalida était une féministe impénitente. Je regarde Régis et je lui demande : Comment te sentais-tu devant elle?  Régis me   réponds tout suite : « Dalida avait l’image de femme que j’aime : cheveux  longs, avec ses bijoux,  très féminine,  très sensuelle,  avec une  finesse incroyable. Je pense qu`il y a beaucoup des femmes qui imitent  son style aujourd’hui. Par exemple, tu vois Céline Dion comme elle était avant  et comme elle est maintenant,  plus sophistiquée.   Dalida a fait beaucoup des choses pour les femmes : Le premier CD,  le premier vidéo clip en fin…  Malheureusement elle n’avait pas de chance avec des hommes ils n’étaient là pour Dalida mais  pour le phénomène.

La fille au cœur brisé.

La Mie Matinale est située dans le célèbre  quartier gai de Montréal; Régis ouvre ses portes à fin d’accueillir le public montréalais et étranger  qui peuvent écouter une collection magnifique de la musique de Dalida. J’essaie de lui demander des questions plus personnelles de la vie de sa grande amie et il devient nostalgique.  « Dalida était excessive,  un jour son moral était à zéro, puis le lendemain elle avait l’air de pouvoir tout faire,  je pense qu`elle était peut-être maniaco-dépressive et à l’époque c’était un peu bizarre, personne ne connaissais cette maladie et comme elle était adulée par le monde entier,  on ne pouvait   jamais imaginer sa souffrance »

Régis ajoute avec tristesse: «  Elle était toujours malheureuse,  elle était glorieuse mais en même temps triste, c`est pour cela qu’elle s’est suicidée. Je pense qu`à la fin elle n’a pas  trouvé l’amour;  elle disait  qu’elle avait envie de se marier et d`avoir des enfants, mais elle n`en a jamais eu. Elle croyait peut-être qu` elle n’avait pas droit au bonheur, c`était son carma… Elle était prédestinée!

En effet, les biographes de Dalida sont tous d’accord  pour affirmer que Dalida a eu une vie  privée ponctuée de drames : son fiancé Luigi Tenco, qui sous l’effet de l’alcool et de calmants et profondément déçu de ne pas avoir gagné  le prix pour sa chanson , Ciao amore ciao, se suicide en se tirant une balle dans la tête. Ensuite  son  ex-mari Lucien Morisse se suicide  également dans des circonstances assez troubles.  En 1983 son compagnon de neuf ans Richard Chanfray, met fin à sa vie par inhalation au gaz…  Dalida est convaincue de porter malheur aux hommes de sa vie.

Toute juste remise de sa première tentative de suicide, elle tombe enceinte d’un étudiant romain, Lucio, âgé de 18 ans, elle décide d’avorter mais l’opération la rend stérile. D’ailleurs, la chanson Il venait d’avoir 18 ans est directement liée à cet épisode de sa vie. Plusieurs épreuves se sont succédées dans la vie de Dalida, ce qui lui donne le titre  de : « La fille au cœur brisé. »

Un chemin de roses

D’une manière ou d’une autre,  Dalida aimait recevoir sa famille et ses amis proches tous les dimanches soir,  Régis souri en disant : «  Elle était d’une simplicité incroyable; si tu ne mangeais pas, elle était en colère! Je me rappelle qu’un jour on n’avait pas mangé et  c’était presque une insulte ».
On revient sur les albums de photos de Régis, il me dit que sur le site web de la Mie Matinale il a plus d` images,  de vidéos et aussi la biographie de son amie.  «  Un jour   j`ai dit  à Dalida : je voudrais avoir quelque chose de toi qui soit très personnel comme tes lunettes de soleil par exemple; elle me les a immédiatement données; je les garde ici à la boulangerie »

Soudainement, je vois  une photo très particulière : Régis et Dalida à Paris, dans la rue. Quand je lui demande si elle était si grande comme on la voit  à  la télé, Régis se met à rire en disant:  « Non,  elle n’était pas si grande, elle faisait environ  1.62 m. Je suis petit, et sur la photo,  je suis  sur le trottoir, donc on est pareils »

En regardant les murs de la boulangerie j’ai remarquée aussi un tableau très poignant,  Régis m’explique : «  Un artiste, un client qui s’appel  Jack Daniels m’a fait un tableau pour commémorer la place. C’est moi et  Dalida;  Jack m’a dit  que moi, je me  nourri de sa musique, et  Dalida  vit  à travers ma boulangerie.  C`est comme un échange.  Les gens aiment la musique de Dalida… On ne  l’oublie pas! »

Dalida  est décédée en laissant en message très publicisé par la presse internationale  ”  Pardonnez-moi, la vie m’est insupportable » et Régis raconte qu`  après son décès, chaque  matin il avait  une rose rouge dans sur tombe. «  On  ne sait pas qui laissait la rose mais ça à continuer pendant des années ».

Finalement, Régis m`a dit que sa chanson préférée de Dalida  c’est Pour ne pas vivre seule. «  Personnellement j’aime plus la période de Dalida blonde que brunette et  je préfère Dalida comme chanteuse plutôt que comédienne,  parce qu’elle chantait avec beaucoup de passion ».

Source : Site officiel Dalida. Régis. Boulangerie La Mie Matinale.

Éditrice: Lorraine Généreux.

Photos : Régis et Mayra Sofia Carrero.

Montage photos: Mayra Sofia Carrero

Remerciements:

Lorraine Généreux: J’ai appris avec toi, la vie de Dalida.

BOULANGERIE LA MIE MATINALE
1371 Rue Sainte-Catherine Est Montréal, QC H2L 2H7
514-529-5656 . http://www.lamiematinale.ca/

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Ya basta de satanizar a Corea del Norte (1 parte)

Email @NataliaGnecco¿Hay que tener miedo de Corea del Norte? ¿Es loco su dir…