Home Poesía Serait
Poesía - April 15, 2007

Serait

Je ne t’ ai pas vu
Je ne t’ ai pas parlé
Mais je te sens ici et je t’aime encore

Serait-ce que la distance fait qu’on aime quelqu’un sans raison ?
Serait-ce que tes paroles sont fausses, mais immortelles ?
Serait-ce que tu es fidèle à ton cœur ?

Je n’en sais rien,
Serait-ce meilleur ? T’oublier ou te pardonner ?
Si l’esprit n’est pas libre quand l’amour est absent
Si les paroles manquent quand la logique est faible.

Chaque journée, j’ai un défi, de ne plus penser à toi
Cependant, tu gagnes
C’est un jeu pervers, ton image me suit
Comme un rêve absurde.

La patience m’ennuie
Ton silence me fatigue
Serait-ce que la force de l’amour est folie ?
J’attends cette journée
Où mon cœur  sera  libre

Tu me manqueras énormément, je sais
Cela est juste et bon,  comme une injection de joie
Mortelle, mais nécessaire
Et tu me diras
Peu importe  si je ne t’appelle ni t’écris jamais… Je  pense à toi ! Je t’aime !

Jamais est suffisant.  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Ya basta de satanizar a Corea del Norte (1 parte)

Email @NataliaGnecco¿Hay que tener miedo de Corea del Norte? ¿Es loco su dir…